La Cité des Énergies rassemble trois acteurs majeurs

BIAM, CEA-LITEN, CEA Tech en Région SUD

Des compétences historiques du centre CEA Cadarache et de sa volonté accrue de soutenir les entreprises, est né le projet « Cité des Énergies ».
L’ambition du projet est de promouvoir l’excellence de la recherche et la diffusion de technologies dans le domaine des énergies bas-carbone.

Qui sommes-nous ?

Créé par le CEA il y a 10 ans, le projet de la Cité des énergies est issu de la capitalisation de compétences en R&D sur les énergies alternatives développées à Cadarache depuis les années 1970 (plateforme expérimentale solaire, activités sur la photosynthèse et ses applications énergétiques) et de la volonté du CEA de se tourner vers le soutien aux entreprises.

Aujourd’hui, l’ambition de la Cité des Énergies est de promouvoir l’excellence de la recherche et la diffusion de technologies dans le domaine des énergies renouvelables. En ce sens, les acteurs du secteur des biosciences, biotechnologies et bioprocédés, du solaire photovoltaïque mais aussi des réseaux énergétiques intelligents, ont su se rassembler sur cette zone semi-ouverte régie par le CEA avec, pour le moment, lInstitut de Biosciences et biotechnologies Aix Marseille (unité mixte de recherche CEA/CNRS/AMU), le CEA-LITEN et CEA Tech en Région SUD.

De la recherche à l’Industrie

En rapprochant recherche fondamentale et recherche technologique, le projet contribue à améliorer la compétitivité des entreprises locales, le développement des filières industrielles et à conjuguer formation, recherche et industrie pour devenir un pôle incontournable du développement des nouvelles énergies.

Ainsi, la Cité des énergies s’articule autour de cinq axes stratégiques :

  • l’énergie solaire
  • les biocarburants de 3ème génération à partir des micro-algues
  • Le développement de biotechnologies centré sur les bioénergies (photosynthèse) et l’environnement
  • les réseaux énergétiques intelligents
  • les transferts de technologies développées par les différents instituts du CEA

Les plates-formes regroupent des équipements mutualisés, des pilotes et des démonstrateurs, permettant à des partenaires académiques ou à des entreprises privées de réaliser les programmes de R&D.

A ce jour, déjà plus de 30 contrats de partenariat sont signés, soit plus de 71 M€ d’investissements enregistrés.

Le projet reçoit un fort soutien de l’ensemble des collectivités territoriales. Pour le territoire, il s’agit d’agréger un maximum de compétences sur le site de la Cité des Énergies.

D’ici 2 à 3 ans, une zone entrepreneuriale « En’Durance » sera ouverte à l’implantation d’industriels souhaitant collaborer au développement de projets de R&D sur les nouvelles énergies, et ainsi renforcer l’effet de cluster de la Cité des Énergies